Une fillette audacieuse se promene dans la foret et rencontre, comme il se devra, un loup.

Une fillette audacieuse se promene dans la foret et rencontre, comme il se devra, un loup.

Passee une periode de frayeurs ainsi que confrontation, le spectacle s’attarde dans l’amitie improbable qui se noue entre l’enfant et le grand predateur.

Une adaptation libre et poetique d’un grand simple de la litterature enfantine, Marlaguette, ecrit via Sophie Colmont.Dans une telle petite forme, le Puppet Sporting Club s’amuse avec les procedes qui lui seront chers (gaine, corps castelet, ombre, sudy encres et dessin) et poursuit sa route avec son vieux compagnon, le Loup. Correctement que i  chaque fois dangereux, il se revele ici, a contre-courant du repertoire ordinaire, tendre, sensible et attentif. La figure d’la Bete en devient plus complexe… plus humaine.Un conte dont la fin ne livre aucun solution ou de morale cle en main, sinon le fait de devoir, parfois, surmonter la peine et le deuil : « Cela lui faisait a Notre fois bonheur et tristesse

Bonjour chacune et chacun

Nous avons le grand bonheur de redonner a entendre « Voir briller les yeux »d’ apres l’ouvrage « Du bon usage des crises » dans un montage ponctue par les musiques d’Eric Satie… Un moment d’extase ainsi que lumiere portee par la voix claire et brillante d’Isabelle Mounier.

Un moment nourrissant Afin de notre periode qui a tant besoin d’entendre des voix vives, nourries d’experiences riches et multiples.

Dimanche 12 decembre a 18h au Theatre Isle 80 a Avignon.

Tres amicalement.

Pour Voix de Passage Viviane Vendroux.

P.A.F: 10 euros, 5 euros faibles ressources

> DIRESamedi 6 novembre a 19hparticipation libre

Diofel (slameur) en sortie de residence Grains de Lire, entoure de complices d’utopies, de musiciens.Avec son ami slameur Marc Alexandre Oho Bambe (dit Capitaine Alexandre, en hommage a Rene Char) ils viendront croiser leurs mots pour DIRE…

DIRE : une invitation a nommer des revoltes a travers le prisme une poesie, a prendre position sans detours et declarer les batailles sans protocole. DIRE c’est votre d’abord un texte-resume de plusieurs experiences de vies, mais aussi celui qui ouvre la voie a 5 autres chansons ou Cela reste question d’affirmation de soi, de patrimoine, d’amour et d’engagement.

Est ce que repandre du bleu c’est faire la mer ?ou l’histoire d’un bleu a l’amelectureLe 8 Janvier a 19h00

« C’est un tres beau monologue, absolument tragique. L’ecriture est tres poetique et Notre violence des propos accompagnee d’un humour terrifiant; une excellente peinture des miseres sociales, morales, culturelles, engendrees par les guerres effroyables du XXieme siecle, de personnes abandonnes via un pays, des exiles immobiles, de reves assassines. Sam reste 1 homme que l’on croise regulierement, on a deja vu sa mobylette, sa profonde solitude. L’auteur nous embarque au sein d’ sa poesie, dans le amour des mots, comme la beaute de votre titre. Ce propos est drole et profondement triste a la fois. »

De et avec Marcel MoratalPrix libre

> MATIN BRUNMercredi 24 novembre a 17hMatin brun de Franck Pavloff avec Marc Daniau, Aini Iften et Chantal Raffanel.Jeunes a partir de 10 annees et adultesparticipation libre

A travers des « lois brunes », qui instaurent la couleur « brune » comme seule couleur autorisee, Frank Pavloff denonce le racisme, l’intolerance. L’auteur s’oppose ainsi aux extremismes politiques, decrivant une montee ordinaire du fascisme. Sait-on assez ou risquent de nous mener collectivement les petites lachetes necessaires d’entre nous?Cela commence autour d’une tasse de sirop, puis i§a s’emballe pour finir en chantier nullement tres propre , a la fin, que restera t’il de nous ?

A linea 2 rencontres d’auteurs et Lectures d’ecritures en lei§ons le 23 Janvier a 19h00avec Alain Gras et jean Michel Gieuun meneur de jeu Wianney Qolltan’2 textes en cours d’ecriture, 2 auteurs, ainsi, un texte de chaque auteur sur un theme choisi : votre 23 janvier, ce va i?tre » temps libre inverse »des lecteurs choisis pour une premiere ecoute theatraliseePrix libre

Germaine et Gerard, ainsi, ainsi de suite…De et via Kala Neza

Quatre generations. Quatre histoires d’amour. Un brin de poesie et d’humour pour aborder la relation homme-femme et l’intimite.Le couple, se vit au quotidien. Mais que est en mesure de on penser a toutes les bambins a propos des relations entre les meufs et les garcons ? Gerard a su trouver nos mots Afin de le fils Julien. Mais Tophe, lui,comment va-t-il s’y prendre avec sa fille Oceane ? Passer d’une jeune fille a une femme, d’accord. Mais comment devenir une femme aimee, desiree et respectee ? Et nos hommes… ils ont aussi le droit de dire NON !Oceane a bien evoque a ses bambins : « Il n’y a aucune sexe vraiment dans la maison », mais aussi, pourquoi le fils n’ose-t-il pas pleurer au article ?Avec un regard amuse, Kala Neza interroge les differences entre Masculin et Feminin.Au fil des generations, le sujet essentielle est la aussi : De quelle fai§on trouver les mots pour que l’autre ressente votre que je n’ose pas dire ?